Sans bride, ni mors, ni rêne

PHAKT – Centre culturel Colombier
Du 10 novembre au 15 décembre 2017
Vernissage, jeudi 9 novembre à 18h30

Kader Attia, Bertille Bak, Estelle Chrétien, Miguel Costa, Ruth Ewan, Morgan Fortems, Clarisse Hahn, Guillaume Robert, Liv Schulman.

« Etres luminescents, dansants, erratiques, insaisissables. […] Les lucioles, il ne tient qu’à nous de ne pas les voir disparaître. » (1) 

Dans son ouvrage La survivance des Lucioles, Didi-Huberman s’oppose à la pensée contemporaine récurrente selon laquelle le monde contemporain aurait détruit l’expérience, annihilé les sens. Remployant l’image de la disparition des lucioles formulée par Pier Paolo Pasolini en 1975 (2) en référence à l’innocence perdue, la génocide perpétré contre l’expérience humaine, il tente de développer une théorie optimiste dans laquelle des lueurs du contre-pouvoir persistent. Cherchant l’espace des ouvertures et des « malgré tout », il s’agit de se donner les moyens de trouver les lucioles porteuses de résistance qui réapparaissent toujours quelque part sous de nouvelles formes.

Il y a urgence à créer de nouvelles visions, inventer des stratégies qui ouvriront sur des solutions alternatives pour l’avenir du monde. Il y a un droit inaliénable à la désobéissance qui nous oblige à penser ensemble des espaces de résistance pour réinventer notre quotidien.

Cette exposition collective rassemble des artistes et œuvres qui, avec irrévérence, déploient des formes de résistances permettant d’élargir les conditions du réel. Entre insoumission et désobéissance, émeutes et slogans, les œuvres présentées ne se résignent à rien. L’exposition propose un espace de liberté, indocile et récalcitrant contre le cynisme et le désœuvrement permanent. Insistances, impertinentes, des voix décalées s’élèvent.

Dans la durée de l’exposition, des soirées et actions de micro-résistances sont organisées. 

* Paul Verlaine, Cauchemar – Poèmes Saturniens, Paris, 1866.
(1) Georges Didi-Huberman, Survivance des lucioles, Paris, Minuit, 2009.
(2) Pier Paolo Pasolini, Lettre à Franco Farolfi, Bologne, janvier-février 1941
> www.phakt.fr

ÉVÉNEMENTS

CONFERENCE 
Doriane Spiteri 
07.11.2017 – 18h
EESAB Site de Rennes 

Présentation des enjeux et problématiques de l’exposition « Sans bride, ni mors, ni rêne ». 
Après avoir présenté son parcours, Doriane Spiteri développera son propos en écho d’un engagement dans l’art actuel à travers cette exposition et les œuvres qui la composent.

RÉUNION AU SOMMET 
Estelle Chrétien et Miguel Costa
09.11.2017 – 18h30 
PHAKT – Centre culturel Colombier 

Dans cette installation d’Estelle Chrétien et Miguel Costa, créée pour la première fois en 2004, les citoyens sont invités à gravir les échelons, prendre de la hauteur et s’adonner à de hautes discussions plus ou moins arbitraires. 

Venez découvrir le mouvement citoyen Incroyables Comestibles, les enjeux liés aux graines libres de droit et à la transformation de la ville en potager partagé! 
Profitez-en pour troquer des graines et vous intégrer à un projet de plantation d’arbres fruitiers dans le quartier Colombier à Rennes. 

Venez vous informer et vous former à la protection de votre vie privée et à la préservation de vos libertés. Sous la forme de petits ateliers, venez tester votre mot de passe, apprendre à chiffrer vos mails et naviguer incognito ! 

La désobéissance civile a été théorisée dès son origine comme une manière exigeante d’exprimer sa citoyenneté. Dans un contexte de désaffectation pour les grands rituels de la démocratie (abstention aux élections), comment les différentes manières de résister deviennent-elles peu à peu des formes d’expression citoyenne ?