Entretien avec Quentin Montagne (2021)

Chemins de la création. Arts et territoires. Editions La Muette, 2021. Les arts, les créations et les pratiques artistiques entretiennent-ils des rapports particuliers avec les …

LES MONDES BRICOLES(2021)

Quinconce galerie, Montfort-sur-Meu (35)
Du 04 août au 10 septembre 2021
Vernissage, samedi 31 juillet 14h-19h

Olivia Hernaïz, Joséphine Kaeppelin, Martin Le Chevallier, Benoit Razafindramonta, Thomas Tudoux, Carey Young
Commissariat : Doriane Spiteri 

Dans L’invention du quotidien. Les arts de faire, Michel de Certeau s’intéresse aux usages du citoyen comme moyens de résistance dans la société. Il opère alors une distinction entre stratégie et tactique : si le plus fort, le dominant, doit se contenter de l’élaboration de stratégies, le plus faible peut profiter du terrain, faire preuve de tactique. 
Installations, protocoles, jeu de société et vidéos : cette première exposition explore la manière dont les artistes se font tacticiens pour se jouer du monde du travail. 

Pour Claude Lévi-Strauss dans La pensée sauvage, le bricoleur est celui qui, à l’instar de l’ingénieur, doit « s’arranger avec les moyens du bord », pratiquer le remploi, détourner de leur usage premier les matériaux à sa disposition. Si les artistes tiennent à la fois de l’ingénieur et du bricoleur, ils.elles vont emprunter aux techniques d’entreprises et aux stratégies de communication et de management pour agir en décalage et souligner les dysfonctionnements.

En bricolant leur monde, les artistes présenté.e.s  interrogent la financiarisation de la société, la place de l’individu dans le monde du travail. Il.elles pointent les failles du système, les codes et espaces du pouvoir face à l’efficacité et la compétitivité. Alors que les nouvelles techniques de management ont récupéré à leur compte les capacités créatives des individus, modifiant profondément notre rapport au travail, les artistes usent de tactiques et de ruses en injectant une marge de créativité à l’intérieur d’un système à bout de souffle.

EVENEMENTS 
SAMEDI 31.07 de 16h à 18h, à l’occasion du vernissage 

Martin Le Chevallier, L’An 2008, 2010. Film, 20′. 

Thomas Tudoux, Récréation, 2017. Film, 19′.

Exposition réalisée en partenariat avec l’IAC Villeurbanne et le Weldom de Saint-Nicolas de Redon.
Exposition réalisée avec le soutien de la DRAC Bretagne – Ministère de la Culture, dans le cadre de l’Été Culturel 2021, et le soutien de l’ADAGP et de la Copie Privée. 
L’ADAGP gère les droits des auteurs des arts visuels (peintres, sculpteurs, photographes, dessinateurs, architectes, …) et consacre une partie des droits perçus pour la copie privée à l’aide à la création et à la diffusion des œuvres.
www.adagp.fr
www.copieprivee.org

FRAGMENTS D’HISTOIRES/EXPRESSION DE LA DIVERSITE (2018)

Depuis décembre 2015, l’école Jacques Prévert et le PHAKT – Centre Culturel Colombier collaborent autour de résidences d’artistes et de professionnels des métiers de l’art sur la thématique du Portrait et de l’Identité. 
Pour cette troisième saison de résidence, le collège Les Chalais et l’école Jacques Prévert se sont associés pour inviter la commissaire d’exposition Doriane Spiteri, qui a accompagné les élèves dans les phases de conception et de réalisation d’une exposition dont ils sont les auteurs. Les expositions des CM2 et des élèves de sixième étaient visibles respectivement à l’école et au collège. 

FRAGMENTS D'HISTOIRES

Artistes présentés : Jean-Charles Blais, Alan Fertil & Damien Teixidor, Mathieu Harel Vivier, William Klein, Marie-Hélène Le Ny, Françoise Petrovitch. 

Cette exposition a été réalisée par les élèves de CM2 et leurs classes binômes (une classe de CP et une classe de CE2) du Groupe Scolaire Jacques Prévert, à la suite de la résidence de commissariat de Doriane Spiteri autour du Portrait et de l’Identité. L’exposition était composée de photographies, de dessins, de peintures, de sculptures et de textes. 

Chacune des oeuvres peut être le début d’une histoire : l’histoire de l’artiste, l’histoire de l’oeuvre, l’histoire que l’on s’imagine ou même l’histoire de l’art. 
Supports détournés, portraits décalés, déchirés, déformés ou schématisés, l’exposition présente des représentations universelles de la figure humaine. A travers différents récits et témoignages, les artistes explorent la mémoire individuelle et collective.   

EXPRESSION DE LA DIVERSITE

Artistes présentés : Vasco Araujo, Catie de Balmann, Anne Durez, Laura Henno, Alain Roux, Malick Sidibé, Beat Streuli.


Cette exposition a été réalisée par les élèves de 6B et de 6E du collège Les Chalais à la suite de la résidence de commissariat d’exposition de Doriane Spiteri autour du Portrait et de l’Identité. Dans cette exposition composée de photographies et d’une vidéo, les artistes explorent à travers différents portraits les notions d’identité, d’altérité et de diversité.

En présentant des portraits ou des autoportraits, les artistes révèlent la multiplicité des attitudes humaines, des expressions du visage et du corps. Que la photographie soit prise à la volée ou que les personnes posent, entre maîtrise de son image et spontanéité, ces portraits dévoilent la diversité de notre société, l’individu face à la foule et l’ouverture à l’autre.

EDITION

Une édition a été réalisée et distribuée à tous les élèves afin de garder une trace des expositions et du travail mené pendant la résidence. 

La pesée du monde

Exposition du 8 décembre 2017 au 24 février 2018.  Le Majorat, Villeneuve-Tolosane (31) Vernissage, vendredi 15 décembre à 18h30 Dove Allouche, Michel Blazy, Julie Chaffort, …

METAMORPHOSES (2017)

LE PROJET

Depuis décembre 2015, l’école Jacques Prévert et le PHAKT – Centre culturel Colombier collaborent autour de résidences d’artistes et professionnels des métiers de l’art sur la thématique du Portrait et de l’Identité. 
Pour cette troisième et ultime saison de résidence, le collège LES CHALAIS et l’école Jacques Prévert s’associent pour inviter la commissaire d’exposition Doriane Spiteri, qui accompagnera les élèves dans toutes les phases de conception et de réalisation d’une exposition. 

UNE EXPOSITION : DEUX LIEUX

Ce lancement de résidence prend la forme d’une exposition en deux temps, l’un à l’école et l’autre au collège qui, ensemble, sont l’occasion de se rencontrer, de faire connaissance ou de revenir sur les années précédentes. Ce sont donc deux volets complémentaires qui invitent à se déplacer. 
Expositions du 27 novembre 2017 au 26 janvier 2018
http://unartisteajacquesprevert.tumblr.com/

GROUPE SCOLAIRE JACQUES PREVERT

Vernissage, jeudi 23 novembre à 16h30
Gladys, Christian Milovanoff, Anne et Patrick Poirier

Dans cette exposition, les artistes se positionnent comme des archéologues, remontant aux origines du corps en explorant ses qualités plastiques. Ils ont recours à une approche sculpturale du corps, transformant le visage en statuaire antique ou, au contraire, en cherchant la mémoire d’un visage derrière le portrait d’une sculpture. Ils explorent alors ce qui devient signifiant dans le visage entre identité propre au sujet et composante archétypale. Il y a quelque chose de semblable dans ces portraits : ils portent en eux la mémoire de tous les visages. 

COLLEGE LES CHALAIS

Vernissage, vendredi 24 novembre à 16h30
Muriel Bordier, Florence Chevallier 

Par des jeux de mises en scène, les artistes présentés transforment le portrait en fiction. Celui-ci débouche sur un détournement de sens, une multiplicité d’interprétations. Si la fonction du portrait est de révéler, dévoiler, démasquer l’identité, elle tend également à la brouiller. La photographie prend ici un air cinématographique, les codes utilisés tendent à rendre un discours documentaire ou esthétisant. 
Les artistes expriment des mythologies créant des effets de fiction et de narration à la recherche de l’identité et de l’alterité.